Les Amis du Vieux Montpellier en deuil

Hommage à Xavier Mignot

 

Pour notre Association, la fin de l’année 2017 a été endeuillée par la disparition de certains membres ou d’un de leurs proches. Après notre sympathique amie Marylène Villemin, c’était au tour de la famille Mignot de perdre un proche.

L’un des membres fondateurs, fidèle parmi les fidèles des Amis du Vieux Montpellier, Xavier Mignot, s’est éteint en décembre 2017 après une longue maladie. Brillant universitaire, Xavier Mignot apportait toujours - ainsi que son épouse Claude, brillante universitaire elle aussi - le précieux concours de son immense culture et de son érudition: lorsque, lors d'une visite de cloître, de cathédrale, de chapelle, il fallait comprendre le sens d'une sculpture romane ou gothique, l'origine d'un nom de lieu, d'une inscription en latin, il était toujours là pour enrichir la découverte du lieu et déchiffrer l'énigme. Il avait réussi également à lire une inscription en langue gauloise trouvée lors de fouilles archéologiques à Castelnau-le-Lez, un véritable exploit savant rappelé en 2016 dans le quotidien "Midi-Libre»

L’Association a été représentée à ses obsèques par Jeannine Redon, présidente, et Michel Albuixech, administrateur, qui ont tenu à réconforter son épouse, si dévouée à la cause du patrimoine historique régional et leur fille Isabelle, elles aussi fidèles adhérentes de notre Association et de Connaissance du Languedoc depuis des années.

Xavier et Claude Mignot

 

Un peintre de talent, un ami de toujours

Depuis le 5 avril dernier, les Amis du Vieux Montpellier sont en deuil : l’un de leurs membres fondateurs en 1975, Jean-François Vivarès, les a quittés, foudroyé par une courte et cruelle maladie.
Peintre et illustrateur de talent, mais aussi ami généreux, engagé activement dans notre association (et plusieurs autres) il avait, comme on dit : « un bon coup de crayon » et le sens du trait de physionomie qui, d’emblée, permettait de reconnaître la cible. Et cela à titre gracieux, pour faire plaisir, pour faire sourire. La page suivante, construite à partir des archives des Amis du Vieux Montpellier, vous en donne un aperçu.

Jean francois et frieda vivares 1024

14 mai 1981 800

Avec son épouse Frieda, et l’auteur de ces lignes, il avait fondé aussi le Club Archéologique du Languedoc : que de souvenirs de recherches, de découvertes, et que de bons moments d’archéologie dans la vallée du Gardon autour d’un pique-nique ! Et aussi que de voyages  à travers le Languedoc et la France toute entière !
Modeste autant que généreux, Jean-François aurait pu faire une brillante carrière dans la peinture et l’illustration. Ses expositions avaient toujours du succès. Pourtant, il a préféré offrir son temps et son talent à ses amis. Féru d’archéologie et d’histoire régionale, il pratiquait l’occitan et ses conversations ordinaires dans la langue française étaient souvent ponctuées de quelques mots de vocabulaire, très savoureux, puisés dans la langue des ancêtres.

Inauguration de la Cour Jacques-Coeur à Montpellier, 1981 (à gauche, Jean-François Vivarès)

 

Fouilles a barjac 0001 800
Le mystere de la passion cath de montpellier 1978 0001 1024

Le Mystère de la Passion, cathédrale de Montpellier, 1978

 

Cal son et l 800
Son et lumiere au peyrou 1977 0001 1024

1976 -          Son et Lumière au Peyrou        - 1977

 

Couverture des cinq petits comptes etranges 800

Il faut être un grand sot pour croire que nul n’est irremplaçable. Le vide laissé par notre ami Jean-François est immense.


Ci-contre, couverture pour les « Cinq petits contes » de J. Redon par Jean-François Vivarès (2015)

×